7940180948_8b18c9654d

Après avoir répondu à la question de savoir si vous pouviez emmener votre enfant au resto et à un vernissage ou au bistrot,

il était grand temps de se pencher sur un point existentiel des sorties : vais-je encore pouvoir profiter d’un concert, maintenant que j’ai des greffons ?

Chez FamilyCrunch, on répond : OUI ! Vous pouvez aller à un concert avec votre enfant autre que ceux crées spécifiquement pour eux (Chantal Goya, Violetta, …)

Mais attention, on prend quand même quelques précautions en suivant ces conseils, pour que tout le monde, parent comme enfant, passe un bon moment.

Ayez les bons enfants

Votre enfant est ultra sensible au bruit ou à la foule, ce qui le met en mode panique avec de terribles crises. Oubliez cet article et prévoyez un budget baby-sitter pour vos sorties concerts.

Par contre si votre enfant adore bouger, vous pourrez passer un excellent moment à danser ensemble et lui faire découvrir ses premières émotions musicales.

Choisissez le bon concert

Mosh-Pit-at-Endfest

Nul besoin de vous le préciser (mais je le fais quand même) qu’un concert de hard-rock dans une toute petite salle avec un public en délire qui part en Pogo n’est pas tout à fait adapté.

Après tout est permis, chacun ses goûts, on s’adaptera juste à l’âge de nos gamins.

Choisissez la bonne salle, le bon lieu

Le mieux est de connaître les lieux, toujours plus simple pour battre en retraite si cela devenait nécessaire ou pour une envie pressante (pas toujours le temps de faire 3 fois le tour de la foule pour trouver les toilettes).

Quand vos enfants sont tout petits (0/3ans)

On préfère les grands espaces type : festivals dans un parc, vous pourrez profiter de la musique à bonne distance sans être coincé dans la foule. Le + des festivals : ils ont souvent une programmation qui démarre tôt. On en trouve aussi des gratuits avec de supers groupes.

14650884885_436c8ce617

Quand vos enfants sont un peu plus grands (3/8ans)

On préfère toujours l’extérieur, ok on ne voit pas très bien la scène mais au moins on peut bouger, s’asseoir par terre sans se faire piétiner. Et si l’envie vous prend, vous pourrez aussi aller dans la foule avec l’enfant sur vos épaules.

On peut aussi tabler sur de grandes salles type la halle Tony Garnier, car si votre enfant panique (ce qui peut arriver malgré toutes les précautions prises) vous pourrez vous installer vers l’entrée car :

– il y fait plus frais

– il n’y a personne,

Le bémol, on ne voit absolument pas la scène mais on entend très bien le concert en vraiment moins fort.

C’est toujours plus sympa que de devoir tout rater et rentrer à la maison au bout de 15 minutes de concert.

Quand ils sont presque grands (+ de 9ans)

On privilégie les gradins : certes les places sont plus chères mais on évite la foule de la fosse. Il n’est pas sûr non plus que votre gamin presque grand reste 2h debout sans broncher, mieux vaut prévoir.

Et puis, on voit mieux la scène depuis les gradins que debout à hauteur d’enfant dans la foule où on ne voit que le dos et la tête du voisin de devant.

Choisissez la bonne date

Ce point sera bien évidemment le plus difficile à respecter puisque vous n’avez aucun pouvoir sur la programmation des concerts. Mais si le choix s’offre à vous,

 préférez le samedi soir, parce que le dimanche on peut récupérer, et que le samedi peut être une journée cool avec une petite sieste pour que votre gamin soit en forme le soir venu.

On évitera pour le bien-être de toute la famille le concert en semaine après une grosse journée à l’école ou à la crèche. Car nous savons tous que le plus gentil des petits anges peut devenir le pire des démons dès que la fatigue pointe son nez.

Les conseils en +

Attention à leurs oreilles : on prévoit des petits bouchons d’oreilles, il serait dommage qu’ils deviennent sourds aussi jeunes.

Perso, mes enfants ont toujours ma carte de visite sur eux quand on va dans un lieu avec beaucoup de monde.

Au cas où l’on se perde, ils ont pour consigne de la donner à une personne de l’organisation (repérable au badge ou gilet), car avec la panique, pas sûr qu’ils se souviennent du n° de téléphone voire de leur propre nom de famille, tendre une carte peut être beaucoup plus simple.

Après tous ces conseils, vous êtes prêts pour emmener vos enfants à leur premier concert. Si vous en avez d’autres, on prend volontiers dans les commentaires.