musee

Les vernissages ont toujours été le bon plan soirée faciles pour les trentenaires citadins à tendance hipster. On mange et boit gratuitement, on y croise du beau monde, on s’y cultive (un peu) et ça ne finit pas à point d’heure (histoire d’être d’attaque au boulot le lendemain pour frimer parce qu’on était à un vernissage).

Malheureusement, avec des enfants, ça se complique. Voir des marmots aux milieux des tableaux est incongru, rares sont les parents qui trainent leur progéniture à ce genre de soirée. Et pourtant…

Chez FamilyCrunch, on le déclare publiquement : OUI ! Vous pouvez aller à un vernissage avec votre enfant.

Mais attention, on ne fait pas n’importe quoi et on évite que la soirée vire au drame en suivant ces quelques conseils :

1- Ayez les bons enfants

Si votre enfant est du genre monstre en furie dès qu’il est en public, oubliez cet article et faites une croix sur les vernissages pour les 10 prochaines années. Vous pourrez retourner dans ces soirées arty en 2025 (et vous passerez pour le vieux/la vieille pique-assiette.)
Si votre enfant sait obéir à des ordres simples (Ne touche pas à ça ! / Reste assis à mes pieds / Ne bois pas cette coupe de champagne ! ), vous pouvez y aller.

2- Choisissez bien le vernissage

On privilégiera les expos photos où les clichés sont sous-verre afin de limiter tout incident fâcheux. D’une manière générale, évitez les vernissages avec des oeuvres ressemblant trop à des gribouillis d’enfants de peur que le votre se sente pousser des feutres.

3- Habillez bien votre enfant

Personne n’aime les enfants des autres. Encore moins quand ils sont débraillés et la morve au nez. On prendra donc autant soin de la tenue de son enfant que de la sienne. Lookez-le un peu bobo-hipster-arty pour qu’il se fonde dans la masse. Enfin coiffez-le (mais pas trop !) et inspectez chaque narine afin de vérifier qu’aucune crotte flasque viendra dégouliner en cours de soirée.

4- Laissez-le à la première tête plus au moins connue

Si vous avez respecté les règles 1 et 3, il n’est pas impossible que certaines convives s’extasient devant votre progéniture (de même qu’il est possible que certains s’envoient de l’extasy devant votre enfant, mais c’est un autre sujet). Profitez de cette occasion pour confier à l’ingénu votre môme, en prétextant une envie pressante. Prenez la direction des toilettes et virez sur le bar à champagne dès que votre nounou de fortune tourne le dos.
N’hésitez pas, le moindre convive jetant un regard amusé est une baby sitter potentielle.

Exemples :

« Roooh il est trop mignon ton loulou avec sa fausse moustache de hipster »
« Oui je sais, tu me le garde 5min ? »

« Dis donc tu as du courage d’amener ton gosse en soirée »
« Oui je sais tu me le garde 5min ? »

« Monsieur, vous reboirez du champagne ? »
« Oui, je sais. Vous pouvez garder mon fils 5 min ».

5- Faites le participer

Malgré tout vos efforts pour respecter les règles précédentes, c’est le clash. Votre enfant est en mode caprice (au moins un 7 sur l’échelle de la grosse colère) et hurle en se roulant par terre au milieu des invités médusés. Pas de panique, criez « C’est un happening artistique » puis venter le talent de l’artiste qui a su si bien illustrer par cette mise en scène la frustration créatrice engendrée par notre société de sur-consommation. Quand votre enfant cesse enfin son cirque applaudissez en entrainant les autres convives dans des acclamations bruyantes. Votre enfant ainsi replacé au centre d’intérêt devrait rapidement retrouver son calme. Quand la foule se disperse, attrapez votre môme par la main et fuyez avant qu’il ne recommence.

6- Restez suffisamment sobre pour ramener tout le monde à la maison

Attention, le danger pourrait aussi venir de vous. Combien de parents se sont un peu trop laissés aller pensant avoir réussi à gérer leur progéniture…
On ne fait pas attention, les enfants sont sages, on s’amuse, on boit, les enfants sont toujours sages, on reboit, on s’amuse, les enfants semblent sages mais un peu troubles, on reboit, on ne sait plus trop où on est et on finit par croiser les voisins alors que nos enfants essayent de nous hisser dans l’escalier qui mène à l’appartement. Ce n’est pas classe du tout.

Voilà, à défaut d’une bonne baby sitter, vous savez maintenant qu’elles sont les règles à suivre pour emmener vos enfants à un vernissage. N’hésitez pas à compléter cet article avec vos propres conseils dans pareille situation.