beerkid

Après avoir répondu à la question de savoir si vous pouviez emmener votre enfant au resto et à un vernissage, il était grand temps de se pencher sur la plus grande inquiétude du jeune adulte envisageant le projet merveilleux qu’est la conception d’un enfant : vais-je encore pouvoir continuer de boire des coups au café du coin, une fois qu’on m’aura décerné le titre de parent ?

Certains parents la morale déclareront avec un ton plein de reproches tout composant le numéro de la DASS que c’est absolument défendu. D’autres bobos vous diront qu’il existe des cafés super sympas avec des petits jeux pour l’éveil des enfants et du Henri Dès en fond sonore (au secours !). Les plus riches n’y verront aucun inconvénient du moment que vous êtes prêt à claquer un demi-smic en babysitting.

Chez FamilyCrunch, en bons parents indignes mais aimants, on pense que oui, vous pouvez aller aux bistrots (et on parle bien de vrais bistrots et pas de ces déprimants cafés poussettes) avec vos enfants (la babysitter restera donc chez elle). Toutefois nous vous recommandons de suivre ces quelques conseils :

1 – Ayez les bons enfants

Votre enfant se met à courir partout en agitant les bras dès que vous tentez de communiquer avec lui ou il semble devenir sourd dès que vous lui hurlez de ne pas se resservir une dixième fois en cacahuètes ? Oubliez ce que je vous ai dit plus haut, vous ne pouvez pas emmener votre enfant au bistrot, prenez plutôt un abonnement à la piscine. Par contre si celui-ci peut tenir en place plus de 5 minutes sur une chaise et connait les règles de base de la politesse (« bonjour », « s’il vous plait », « merci ») , il ne devrait pas y avoir de problème.

2 – Allez dans les bons endroits

La plupart des bars accueilleront les enfants à bras ouverts (ça fait toujours de nouveau futurs clients). Evitez tout de même les vieux rades de quartier où Dédé le pilier de comptoir est à son dixième verre de vin blanc de l’après-midi. Même si cela constitue un bel exemple des ravages de l’alcoolisme à mettre sous le nez de vos mômes, vous n’êtes jamais à l’abri d’une question embarrassante (« Mais pourquoi le monsieur à le nez rouge et sent le vinaigre ? »).

3 – Allez-y tôt

Personne ne vous jugera si vous traînez votre môme dans un bistrot tant que l’horloge n’indiquera pas 20h ou plus (prolongation jusqu’à 21h les soirs d’été). Après c’est une autre histoire ! De plus les serveurs se montreront plus enclins à aller rincer une tétine tombée pas terre quand le bar est encore un peu vide qu’en plein rush d’un happy hours.

4 – Regardez la programmation

Il faudra qu’un jour je vous raconte comment je me suis retrouvé avec mon fils de 4 ans, dans un de mes QG préférés, alors que l’équipe du lieu étant en train de mettre en place une soirée La Chatte (je vous laisse chercher sur Google). Je crois que j’ai eu plus de mal à répondre à ses questions ce jour-là, que lorsqu’il m’a demandé comment on fabriquait les bébés… Bref, regardez un minimum ce qui se passe dans le bar avant d’y faire entrer un être encore pur.

5 – Soyez discret

Parce qu’avant d’avoir des enfants ça nous a tous énervés de voir des parents et leur progéniture plomber l’ambiance d’un lieu, restez discrets. Calez-vous dans un coin du bar, planquez votre poussette si vous en avez une et ne demandez pas à ce qu’on baisse la musique parce que ça risque d’abîmer les oreilles de votre petit Gustave.

6 – Laissez votre enfant passer sa commande

Parce qu’un petit qui demande sa grenadine tout seul fera à coup sûr craquer la serveuse. Sous le charme, celle-ci ne manquera pas de lui apporter des trucs en plus, voire ne lui fera pas payer sa conso. C’est toujours ça de gagné !

beer for kids

7 – Restez sage

Parce que alcool et enfant n’ont jamais fait bon ménage, un minimum de sobriété s’impose. D’ailleurs dans ces cas-là il est recommandé de suivre les conseils de nos amis de la sécurité routière : 2 verres ça va, 3 verres bonjour les dégâts. Certes élever des enfants c’est pas vraiment comme conduire une voiture, mais dans les 2 cas, mieux vaut avoir l’esprit clair pour éviter la sortie de route. Rouler bourré en voiture comme en poussette, ce n’est pas conseillé.

Voilà, vous êtes prêt à reprendre la direction de votre bistrot préféré avec votre enfant sous le bras. N’hésitez pas à compléter cette liste de conseils par votre propre recommandation dans les commentaires.