Pendant que nous découvrions toutes les subtilités du poison, Petite Soeur embarquait à bord de l’Octopus II pour participer à des recherches océanographiques pour l’atelier Oceanolab organisé par le Musée des Confluences.

C’est quoi ?

Cette base scientifique aquatique échouée à Confluence est présente jusqu’au 30 Août 2017 et propose 2 ateliers d’1 h 30 pour les enfants :

– l’Odyssée des Bulles pour les 4/7 ans avec une séance à 16 h 30

– l’Océanolab pour les 8/11 ans avec une séance à 14 h 00

Tout est fait pour que le groupe d’une dizaine d’enfants soit plongé (ah ah) dans l’aventure dès la prise en charge par l’animatrice, coiffée comme Jacques-Yves Cousteau, d’un bonnet rouge : explication de la mission, carnet de bord, et répartition des tâches, tout est plus vrai que nature – sans parler du soin tout particulier apporté à la décoration du container, où le moindre détail a son importance -.

Pour l’anecdote, à l’automne dernier, nous avions vendu notre télé vintage des années 60 au responsable des décors, alors en plein préparatifs pour créer l’univers de l’Octopus II. Autant vous dire que Petite Soeur avait hâte de revoir sa télé reconvertie en sonar !

Alors difficile de vous en parler puisque les parents ne participent pas à l’atelier mais la principale intéressée (9 ans au compteur) a bien voulu nous raconter son expérience.

Il s’y passe quoi ?

« L’animatrice, en fait, c’est un capitaine qui la dernière fois où elle est allée sur les flots, a découvert 3 animaux mystérieux. Elle avait besoin de nous parce qu’ elle a trouvé quelque chose à la confluence du Rhône et de la Saône. Elle l’avait ramené sur la terre ferme et voulait qu’on monte dedans pour repartir sous l’eau.

C’est un truc d’époque : on a vu des choses assez âgées (sic), des cassettes, des mécanismes, des expériences. On voyait aussi des combinaisons.

Elle nous a donné des foulards de plusieurs couleurs pour faire les équipes. On était par groupes de 3, et on allait par groupe dans des zones dans le container.

Moi j’ai commencé par le laboratoire, on a regardé, mesuré des choses. Il y avait des mystères à résoudre, comme sur une hélice on a vu des picots avec des points, on a mesuré si les tentacules du calamar correspondaient aux traces. On a pu voir avec une caméra que la créature a eu peur et qu’elle a craché de l’encre.

A un moment, il y a eu l’alarme, ça a bipé. A travers les hublots, on a vu une sirène, et après on a eu des indices comme sa peau d’écailles. Il y avait le chant de la sirène, on est allé voir sur l’appareil, il y avait une cassette du chant de la sirène enregistré par d’autres scientifiques.

 

Après le laboratoire, on a fait le studio d’enregistrement et après je suis allée à l’observatoire, j’ai vu un animal qui n’existait qu’avant, c’était le dernier de son espèce. On a trouvé un fossile, j’ai passé un crayon de papier pour recopier le fossile.

Et après on a eu notre tampon et on est remontés à la surface.  »

 

 

On en pense quoi ?

On a ❤

– l’atelier sous forme d’aventure scientifique, entre 20 000 lieues sous les mers et l’odyssée du commandant Cousteau

– la gentillesse de l’équipe qui a été très pro et adorable avec les enfants

– le soin apporté aux décors

– le petit livret remis aux enfants qui permet d’avoir une sorte de carnet de bord.

– Le fait que les enfants soient pris en charge complétement et que nous soyons « exclus » de l’expérience dont ils profitent, du coup, vraiment à 100%.

☁ On a moins aimé :

– que l’atelier n’existe pas pour les parents (nous aussi on veut écouter le chant des sirènes !) 😉

Pratique

Octopus – l’Océanolab

adresse Musée des Confluences 86 Quai Perrache 69002 Lyon
10464 Le musée dispose d’un parking
tcl T1, C7, C10, bus 15 et 63 arrêt Musée des Confluences
  Période scolaire :  Samedi et Dimanche / vacances scolaires : du Mardi au Dimanche –
L’Océanolab pour les 7- 10 ans : séance à 14 h 30 –
L’odyssée des bulles pour les 4-6 ans : séance à 16 h 30
💰 6 € pour 1 h 30 d’atelier
site internet Plus d’info