Depuis le 15 avril dernier et jusqu’au 7 janvier 2018, l’exposition temporaire Venenum, un monde empoisonné a investi le Musée des Confluences et nous avions hâte de la découvrir en famille.

Nous avons profité d’un dimanche après-midi à la météo bien pluvieuse, comme nous en connaissons depuis quelques temps, pour nous y rendre.

Si Grande Soeur (presque 12 ans) avait très envie d’y aller, cela attirait nettement moins Petite Soeur (9 ans). Du coup, nous avons inscrit cette dernière à l’atelier Octopus 2, dont je vous parlerai dans un autre article.

L’exposition couvre le thème du poison de l’Antiquité à nos jours, utilisant des références aussi bien artistiques, historiques que scientifiques. Nous apprenons les origines et les utilisations du poison par les différentes civilisations, au travers d’une scénographie mettant en scène des oeuvres d’art, des reconstitutions et des animaux vivants (oui, la mygale est un spécimen tout ce qu’il y a de plus vivant).

Les supports sont variés : vidéos, textes explicatifs, tablettes, questionnaires interactifs et il y en a pour tous les goûts / âges / sensibilités.

Nous avons passé un peu moins d’1 h 30 dans la salle mais nous n’avons pas pu tout lire ou découvrir, la forte fréquentation (et le bruit) ne permettant pas de se concentrer et/ou de rester suffisamment longtemps sur place.

Grande Soeur vous livre ses réactions à chaud :
« Moi j’aime bien tout ce qui est poisons, potions, araignées et serpents (NDLM : oui, ma fille est bizarre) et je voulais apprendre en profondeur d’où ça venait, comment on l’a utilisé au cours de l’Histoire, etc…

L’expo a répondu à mes attentes au niveau de l’évolution du poison au cours de l’Histoire, et la partie des animaux venimeux et vénéneux m’a particulièrement intéressée.

On voit d’abord la présentation du poison, globalement ce que ça veut dire, puis on nous parle des différentes occasions dans l’Histoire où on a utilisé le poison. Il y a une section où on parle des animaux et de leur défense par le poison.

Il y a des animaux vivants comme des couleuvres, des araignées, des grenouilles, des poissons. La partie sur les pêcheurs, chasseurs ne m’a pas marquée mais j’ai appris des choses notamment sur la chasse en Amazonie.

J’ai bien aimé les moments où sur des écrans tactiles on nous présentait différentes plantes ou animaux possédant du poison en nous expliquant leurs effets et les antidotes correspondants. J’ai adoré voir les animaux vivants, particulièrement la mygale (NDLM : beurk).


J’ai beaucoup aimé les vidéos sur l’exploitation du venin de serpent : qu’on puisse faire des médicaments à partir du venin et la façon dont ils sont élevés. De toutes façons, j’aime bien les serpents (NDLM : re-beurk).


J’ai moins aimé le parcours de l’exposition car nous étions obligés de faire demi-tour à certains moments. Ils n’auraient pas du s’éterniser autant sur toutes les histoires d’empoisonnement : la partie sur les femmes empoisonneuses ou les fameuses « veuves noires » et la partie sur les différents produits comme l’arsenic m’ont moins intéressée.

En conclusion, l’expo m’a appris pas mal de choses. Pour les âmes sensibles qui ont peur des animaux, je recommande pas trop. J’ai vu les réactions de petits enfants à côté de moi : certains avaient peur, d’autres s’ennuyaient. Je pense que pour les moins de 5/6 ans, ce n’est pas vraiment une expo adaptée. »

En résumé

On a ❤

– la façon de traiter le thème du poison au travers de plusieurs entrées, ce qui permet à chacun de trouver son bonheur selon ses affinités

– la jolie scénographie avec des reconstitutions, des objets d’époque, des oeuvres d’art

– les animaux vivants

☁ On a moins aimé :

– le parcours qui finit par moment en impasse et qui nous oblige à revenir sur nos pas

– la forte fréquentation qui ne permet pas de profiter sereinement de l’exposition : évitez les horaires critiques (genre les dimanches après-midi pluvieux 😉 )

Pratique

adresse Musée des Confluences 86 Quai Perrache 69002 Lyon
10464 Le musée dispose d’un parking
tcl T1, C7, C10, bus 15 et 63 arrêt Musée des Confluences
  du Mardi au Vendredi de 11 h à 19 h (nocturne le Jeudi jusqu’à 22 h), Samedi, Dimanche et jours fériés de 10 h 19 h
💰 Gratuit pour les enfants, 9 € pour les adultes, 5 € pour les 18 – 25 ans.
site internet Plus d’info