Salut l’ami ,

Si comme moi, l’approche d’Halloween te remplit de sentiments ambivalents.

Si  tu te sens tiraillé entre l’envie de déguiser tes enfants en petits monstres et réticent à l’idée de suivre la tradition américaine qui consiste à encourager leur tendance naturelle au sucré, aux bonbons chimiques et acidulés, aux matières dégoulinantes de glucose, à ces choses visqueuses de l’industrie du sucre.

Bref si tu hésites à les laisser se goinfrer de sucreries qu’ils auront quémandés à des voisins que tu apprécies moyennement durant l’année.

Si ton cœur se serre à  la perspective de les voir frapper à des portes voisines et rencontrer de parfaits inconnus dont le visage te semble étrangement familier, un peu comme s’ils étaient parfaits pour jouer un rôle clé dans un roman policier glauque ou une série criminelle américaine bien trash.

Bref tu es un parent qui hésite à célébrer Halloween dans ta rue.

Mais au fond de toi, tu aimerais qu’ils aient peur tout en s’amusant, vraiment. Qu’ils se mettent à hurler de peur sans jamais rien craindre de terrible, qu’ils éprouvent des frissons tout en étant en sécurité.

Alors j’ai la solution.

Direction Walibi pour les animations et l’atmosphère cauchemardesque à souhait

Un soir d’octobre, alors qu’un vent frais d’automne balayait l’autoroute vers Chambéry, aveuglée par le reflet doré des feuilles tombant des arbres, j’ai pris le chemin du parc d’attraction Walibi avec ma fille et quelques-unes de ses amies.

Et là, dans un univers glauque et en totale adéquation avec l’esprit Halloween, j’ai passé un moment inoubliable.

Pas moins de 80 zombies hantent les lieux.

Certaines fois, lorsqu’ils croisent un groupe innocent d’enfants ou d’adolescents, ils sèment sur leur passage des cris stridents de terreur atteignant pour certains 80 décibels.

Je n’ai jamais autant ri.

Les effets secondaires de la peur certainement ou le fait de voir à quel point on peut courir vite pour échapper à un zombi muni d’une pelle, alors que visiblement ce dernier, en raison d’un cerveau défaillant, marche très lentement.

Un régal pour les parents un peu sadiques quand même.

Au détour d’un sentier, croiser la grande faucheuse et changer de chemin

image rare de la Mort en marche.

Puis, il y a eu une rencontre avec La Mort, enfin la grande faucheuse. Incarnée par une sublime jeune femme au regard profond (du genre : « tu es la prochaine sur la liste ! »), elle s’est avancé vers nous et a posé pour la photo, l’air de rien, entre 2 sentences et 2 exécutions.

Sincèrement j’ai beaucoup apprécié sa présence, en revanche son silence m’a foutu un peu les jetons.

Bref la mort quoi.

Bien entendu, pour les enfants désirant avoir peur mais pas trop quand même, il existe la possibilité pour eux de se voir poser une sorte d’autocollant à l’entrée (du genre, merci svp Mr Le Zombi de ne pas  entrer dans ma sphère privée sinon mes parents vont devoir me payer une thérapie pour que j’oublie ce moment). Tous les enfants de moins de 10 ans ont la possibilité de porter un « patch anti-monstre », leur garantissant de ne pas être approché de trop près. Ce patch est gratuit et distribué au WAB SHOP, la boutique d’entrée.

Ça marche bien, ça éloigne les zombies dans le parc, pas dans la vraie vie malheureusement

Photo rare d’une bande de zombies en pause clope (une réussite du syndicats des zombies ouvriers)

Donc vous avez, outre le fait de vous amuser avec les attractions habituelles, la possibilité  de déambuler dans 3 maisons hantées (très effrayantes, personnes averties uniquement) et de découvrir avec l’indolence d’un bon parent  2 zones effrayantes (« le campement de la peur » n’a jamais aussi bien porté son nom) et d’assister à l’une des 3 soirées feux d’artifices.

Autres activités moins flippantes : sculpture sur citrouille et atelier maquillage (activités payantes – réservées aux moins de 12 ans) et  un jeu de piste à travers le parc.

Un vrai kiff, plus pour les ados tout de même et il faut bien en discuter avec ses enfants d’abord et être conscient du caractère très réaliste des personnages d’horreur.

Toutes les infos

Jours d’ouverture : Le weekend du 20/21 octobre et toute la semaine du 22 octobre au 4 novembre.

Tarifs allant de 25€ à 31€  (selon le type de billet choisi daté ou open et d’autres critères)