Il y a quelques temps, notre chroniqueur Littlecelt avait publié un article parlant des dessins animés de son enfance qu’il aimait faire découvrir à ses mômes. J’ai eu envie de vous proposer ma propre sélection.

Mon fiston commence à avoir l’âge où on peut partager de vrais moments de complicité devant un écran et c’est avec un grand plaisir que je lui présente les héros de ma jeunesse et les redécouvre un peu par la même occasion.

La Bande à Picsou

Non ! les dessins animés Disney ne sont pas tous gnangans ( bon Ok quand on voit La Maison de Mickey on peut en douter). La Bande à Picsou est un cartoon vraiment TOP. C’est intelligent, ça revisite souvent certaines légendes, mythes ou période de l’histoire et malgré l’extreme avarice de l’oncle Picsou, les histoires véhicules des valeurs assez nobles.

Pour qui : A partir de 3-4 ans.
Pour quoi : pour partir à l’aventure

Le Tour du Monde en 80 jours

Une adaptation très réussie du roman de Jules Vernes. Malgré une animation qui date un peu, l’histoire est toujours aussi haletante. C’est parfait pour réviser sa géographie ! De plus, Phileas Fogg, en bon gentleman (comme l’ensemble des personnages), parle de façon très courtoise. Ça change un peu de certain dessin-animée actuel !

Pour qui : A partir de 3-4 ans
Pour quoi : pour réviser sa géo.

Sesame Street

Lorsque la série (toujours en cours aux USA) s’est arrêtée en France je n’avais que 2 ans. Mais il faut croire que les personnages avaient déjà eu le temps de marquer mon inconscient. J’ai vraiment pris plaisir à retrouver Elmo, Big Bird et Cookie Monster. C’est d’ailleurs la première émission que j’ai montré à mon fils et une peluche Elmo fut son cadeau des 1 ans. C’est bien écrit, ça permet d’apprendre plein de choses (surtout en anglais). En plus il y a souvent des stars qui viennent donner la réplique aux marionnettes. J’adhère et j’adore !
Pour qui : à partir de 1 an.
Pour quoi : pour être bilingue avant ses 5 ans.

Sherlock Holmes

On l’oublie parfois, mais Miyazaki a aussi réalisé des séries animés. C’est le cas du sublime Sherlock Holmes. On retrouve la magie des dessins animés de Studio Ghibli et cette maitrise de l’animation si incroyable. Si l’histoire ne permet pas la magie à laquelle Miyazaki nous  habitue, le dessin animés n’en demeure pas moins plein de fantaisie. Mon petit est encore un peu jeune pour tout comprendre, mais je reste fasciné devant chaque épisode.

Pour qui : à partir de 5 ans.
Pour quoi : pour s’exclamer : »Elémentaire mon cher Watson ! »

Les Schtroumphs

Si mon garçon n’a pas encore l’âge de lire les BD des Schtroumphs, il n’en adore pas moins le dessin animé du même nom. L’animation est vraiment mauvaise, les histoires pas toujours terribles, mais c’est le Schtoumph, quoi ! Du bonheur, de la malice, et des cadeaux qui explosent… Gargamel est le genre de méchant que les enfants apprécient. Il fait un peu peur, mais sa bêtise le rend attachant. Mon fils adore et je n’ai, bien sûr, pas pu m’empêcher de lui acheter quelques Schtroumphs en latex.
Pour qui : à partir de 3 ans
Pour quoi : pour Schtroumper en coeur.

Bien sur tous les dessins animés de mon enfance ne sont pas que bonheur et nostalgie, il y en a d’autres que je lui ai montrés et qui se sont révélés catastrophiques. Mention spéciale pour les P’tits Malins (Les P’tits Malins parlent super mal et les histoires sont nulles) et les Mondes Engloutis (J’adore Moebius, j’adore la musique du générique, mais bon dieu que c’est lent !!!).

J’ai aussi hâte de lui faire découvrir des dessins animés pour plus grand, comme Albator, les Simpsons et Les Mystérieuses Cités d’Or.

Si vous avez d’autres dessins animés « vintage » à me proposer pour un petit garçon de 4 ans, je suis preneur.