Malgré tous ses défauts, je suis un grand fan de la Piscine du Rhône.

Alors autant vous dire que, dès sa réouverture, ce mardi 2 juillet, après tout un hiver de travaux, j’ai attrapé le premier gamin qui passait pour aller voir ce que donner cette rénovation tant attendue.

J’étais plein d’espérance mais aussi d’inquiétude. La Piscine du Rhône ce n’est pas n’importe quelle piscine municipale. C’est une grande dame, un peu défraichie un peu trash mais avec un charme certain.

Même ambiance

Arrivé devant,  je suis rapidement rassuré. Il a des mecs bizarres qui matent à travers les grilles depuis les quais, des cris de sauvageons qui s’échappent des bassins et un groupe de CRS qui évacue un adolescent perturbateur. Ouf, la Piscine est restée extérieurement telle que je l’avais laissé : borderline.

On passe l’entrée, on paye (3,4€ l’entrée, moins si vous prenez un carnet de 10) et on file aux vestiaires. Aucun changement, la rénovation des intérieurs est prévue pour l’hiver prochain. On retrouve donc la faïence d’un autre temps, les sanitaires douteux et l’envie de passer très très vite cette étape obligée.

Paradis des enfants

On se dirige au nord du centre nautique, là où se trouve la partie pour les enfants (la partie sud avec le bassin olympique n’a pas été refaite, ce sera aussi pour l’année prochaine).

On pose les serviettes et on se dirige vers les jeux. Plusieurs modules crachent de l’eau, en bruine, en gouttes, en gros jets, le tout sur un surface anti-dérapante qui émerge et replonge dans 5 cm d’eau constamment renouvelée.

C’est plutôt bien foutu, il y a une dizaine de modules, c’est séparé des plus grands bassins par une barrière. La faible quantité d’eau évite tout risque de noyade. Vous pouvez donc laisser jouer vos enfants et vous posez tranquillement sur les transats géants ou les marches pour profiter du soleil.

Le petit bassin avec son carrelage pointue et glissant et sa couleur parfois douteuse n’est plus qu’un lointain souvenir.

Paradis des grands

On teste ensuite le grand bassin. Celui-ci, entièrement rénové et coupé en 2. Une partie bassin classique où des jeunes font les fous et une autre dédiée aux plaisirs des bulles et des remous.

Transats immergés, jets puissants, courant, fontaines, jacuzzis… Cet espace regorge de spots où se prélasser. Malgré la proximité de la zone avec enfants turbulents, les gens sont plutôt respectueux. Les maitres-nageurs sont particulièrement vigilants et veillent à ce que l’endroit soit utilisé pour se détente et non pour pratiquer le catch aquatique.

L’extrémité du bassin est occupé par un toboggan sans grand intérêt (tout droit, peu pentu), bien séparé du reste. Il devrait plaire aux plus jeunes, pour peu qu’ils aient la patience de faire 5 à 10 minutes de queue pour en profiter.

Ça brule !

Seule ombre au tableau, c’est qu’il n’y en a pas. C’était le gros point noir de l’ancienne piscine : l’absence d’ombre sur du béton brulant. Les marches en béton sont toujours là (mais neuves) et le soleil règne en maitre sur tout la zone. Les rendus présentés avant le début travaux montraient pourtant de grands parasols au dessus de la zone de transats géants vers les jeux pour enfants. J’espère très fort qu’ils n’ont pas été encore livrés et qu’on les verra bientôt apparaitre.

Au final, rénovation plutôt réussie. C’est tout neuf, le coin enfant est top, la partie balnéo est vraiment géniale (j’imagine déjà le kiff, le matin, quand il n’y a personne). Une première phase de travaux très réussie qui annonce une suite prometteuse (rénovation des interieurs et du bassin olympique pour une utilisation prolongée l’hiver).

Et vous avez-vous testé ? N’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé.