Les invitations sont lancées, il est temps d’organiser la fête et de prévoir le matériel pour les activités.

Tout d’abord, il faut délimiter les pièces dans lesquelles les enfants pourront aller : pour ma part, j’interdis l’accès aux chambres, même celles des enfants, quitte à délocaliser les jeux dans la pièce de vie ou en extérieur. Pour avoir testé cette organisation, je n’ai pu que me féliciter, en fin de journée, de n’avoir que mon séjour à remettre en ordre.

Exploitez toutes les autres pièces : pêche à la ligne dans la baignoire, terrain de quilles dans le couloir, jeu d’adresse dans l’entrée. Si vous avez un balcon ou un jardin dans votre résidence, c’est encore mieux. Après, il est toujours possible d’organiser un goûter d’anniversaire dans un parc ou un square mais cela n’est possible que 6 4 3 mois dans l’année, et encore, sans compter les aléas de la météo et le stress de perdre un gosse au milieu de tant d’autres.

La décoration joue un rôle primordial dans la réussite de la fête : que vous ayez tendance à décliner une thématique jusque dans les gourmandises à grignoter, ou que vous soyez allergique aux ballons de baudruches, il faut trouver un juste milieu. Il existe de très chouettes banderoles de fanions qui donneront à elles-seules un air de fête au plus sinistre des salons. Une nappe, des assiettes et gobelets en carton colorés et des bonbons dans de jolis contenants transparents et le tour est joué.

Du papier blanc et de couleurs, plusieurs tubes de colle et de paires de ciseaux, des gommettes, des crayons et des feutres de couleurs seront indispensables.

 Trouvez des activités !

Ensuite, il s’agit de trouver des activités en lien avec l’âge des invités et en cela, je vous laisse juger de ce qui est le plus approprié. Mais alterner jeux d’action et activités manuelles plus calmes me semble être un bon compromis pour satisfaire tout le monde.

 

Le secret, c’est de ne pas avoir de temps mort : prévoir une activité à réaliser en attendant que le groupe soit au complet (dessiner/coller/colorier sur leur gobelet en carton par exemple), animer un jeu d’adresse (chamboul’tout ou assimilé), installer un coin lecture ou jeux individuels pour les plus timides ou pour les coups de moins bien, donner accès à un coffre aux déguisements et proposer un atelier maquillage, prévoir une activité manuelle qui leur permettra de repartir avec leur réalisation, mettre en place un jeu collectif, préparer une play-list de chansons rythmées afin qu’ils puissent danser.

Avec le temps consacré au gâteau et au déballage de cadeaux, l’heure du départ arrivera très vite et vous n’aurez (presque) rien vu passer.

Comme il est de tradition que chacun des invités repartent avec un petit quelque chose (ce que je trouve dommageable car les enfants y sont presque habitués désormais), prévoyez de petits sachets contenant leurs créations et quelques bonbons. La plupart des magasins spécialisés proposent des sachets tout prêts, contenant des tas de babioles en plastique mais ces jouets aussitôt ouverts sont tout aussi rapidement cassés, abandonnés, sans intérêt. Je privilégie les créations maison : un cadre en papier décoré par leurs soins, une  figurine en plastique magique réalisée de leurs blanches mains durant la fête, ou encore des origamis, des ballons customisés, des tatouages rigolos, des papers toys

Pensez aussi aux vide-greniers et autres magasins de charité, où vous pourrez acquérir pour trois francs six sous, des lots de petites voitures, de figurines ou de petits jeux qui raviront les enfants.

Et maintenant, plus qu’à prendre son mal en patience pour (au moins) 2 heures de torture fête !