C’est bien beau de confier vos terreurs à des parents inconscients qui accueillent des hordes de monstres chez eux tout une après-midi : il va falloir vous y coller à votre tour !

Libre à vous de confier cette tâche à des professionnels (un autre article, un autre jour : teasing) et de passer pour un parent indigne (et riche) incapable d’organiser seul l’anniversaire de la prunelle de ses yeux.

Mais si vous avez envie de voir briller une étincelle d’admiration dans le regard de votre progéniture, d’entendre un soupçon de reconnaissance dans sa voix quand elle vous remerciera, de sentir toute la gratitude qu’elle voue à ses merveilleux GO de parents – admiration, gratitude, reconnaissance : termes valables jusqu’à 10/11 ans, pas plus, alors, foncez tant qu’il est encore temps : organisez vous-même sa fête d’anniversaire, en suivant nos conseils, testés et approuvés.

Puisque votre enfant vous bassine bien des mois avant l’évènement, faites le patienter (et réviser son orthographe et ses chiffres) en lui faisant rédiger sa liste d’invités potentiels et limitez le nombre de convives à son âge + 1 : ainsi, s’il va avoir 5 ans, invitez 5 enfants (et non pas 36 mois, 36 enfants, est-il utile de le préciser), avec lui, cela fera 6 petits monstres à gérer et c’est bien suffisant. Qu’il prévoit des suppléants en plus des titulaires en cas de désistement : ça devrait l’occuper un petit moment et fluctuer en fonction des bagarres de cour d’école.

Si vous disposez d’un extérieur et/ou si vous êtes deux adultes, vous pouvez augmenter un peu ce nombre mais pas trop : on est très vite débordés et mieux vaut cadrer les choses.

Rappelez-vous qu’il s’agit de faire plaisir à votre enfant donc évitez d’en profiter pour rendre telle ou telle invitation ou d’essayer de placer le fils de vos amis sous prétexte que vous avez envie de poursuivre par un apéro entre potos.

 La carte d’anniversaire !

Carton d'anniversaire

Maintenant que la liste définitive est prête (et qu’il reste bien 10 semaines avant la date fatidique), demandez-lui de dessiner ou colorier sa carte d’anniversaire. Bien entendu, il existe des cartons d’invitation tout prêts, en magasin ou téléchargeables en ligne mais comme il s’agit de l’occuper, l’option Do It Yourself est préférable. Enrôlez les frères et sœurs (s’ils ont moins de 9/10 ans, vous devriez arriver à les motiver, sinon, monnayez) pour une séance découpage, collage, perforage … De quoi occuper agréablement – si si, surtout si vous pensez à protéger votre table d’une toile cirée et leur enfiler de grands vieux tee-shirts) une longue après-midi pluvieuse. Pensez à en faire des exemplaires supplémentaires, pour les suppléants ou pour continuer à remplir le(s) carton(s) de souvenirs qui contien(nen)t déjà le pot à crayon – rouleau de PQ – et le photophore – cul de bouteille de Badoit rouge -, et l’équivalent de la forêt amazonienne de dessins et petits mots en tout genre.

Sur l’invitation, indiquez les horaires de début ET de fin (cela vous évitera de vous retrouver avec un enfant supplémentaire à vie au dîner : mieux vaut être prudent), inscrivez vos coordonnées et donnez une date limite de réponse, pas trop près de la date fatidique,  afin de ne pas inviter les suppléants à la dernière minute. Pensez aussi à recueillir d’ici la fête, les numéros des parents, s’ils omettaient de se pointer pour récupérer leur gosse en cas de souci : mieux vaut être prudent, toujours.