12022336_10207966318815007_7658600072238238_o

Il y a des moments familiaux à marquer d’une pierre blanche et mercredi  9 septembre 2015 en fut un 🙂

A la librairie la Bande Dessinée, sur le plateau, était organisée une séance dédicace de Zep pour la parution récente du dernier tome de Titeuf. Nous faisions partie des happy-few à qui le sort avait donné la chance de pouvoir se faire dédicacer l’album avec l’un des maîtres de la bande dessinée francophone des vingt dernières années.

Rencontrer Zep, pour les enfants et moi, c’était un peu, un graal que nous atteignions en quelque sorte !

Il faut dire que la bédé est très présente dans notre quotidien familial et c’est une des passions que j’ai vraiment eu plaisir à transmettre.

Je crois que la première bd que j’ai achetée à l’attention de mes enfants, c’était  : Grimm, les contes en bandes dessinées, lors d’un Lyon BD Festival au palais de la Bourse (où je croisais fugacement pour la première Qyrool IRL ^^) en 2009-2010.

Ce choix littéraire (parfois décrié) marche souvent au coup de cœur, il y a pourtant quelques trucs pour mieux appréhender en famille cet univers qu’on dit enfantin !

Sa première BD

Anne nous donne quelques pistes avec la collection Pouss’ de Bamboo.

A l’intérieur, on trouve :

– Une histoire à regarder (sans bulles)

– Une histoire à raconter

– Des activités liées à l’histoire

– Se créer sa première collection de bédés

Anne, me glisse à l’oreille que la série Bébé Nougat est aussi à faire dévorer à vos petits dans la collection Puceron chez Dupuis !

Si vous avez d’autres suggestions, vous pouvez nous les filer dans les commentaires 🙂

Les classiques

Si Astérix, Boule et Bill, Gaston et consorts ne peuvent souffrir d’aucune appréhension à la prise en main dès qu’ils savent lire.

Perso, je mettrai un bémol sur deux classiques que sont Tintin et Titeuf.

Tintin

Si on le considère souvent notre ami reporter comme accessible de 7 à 77 ans. Deux ou trois albums méritent d’accompagner la lecture des plus jeunes comme Tintin au Pays des Soviets et Tintin au Congo qui souffrent du contexte historique de leur écriture et qui ne sont pas à mes yeux de papa, les deux albums à laisser lire tous seuls aux enfants.

Titeuf

J’ai grandi avec Titeuf mais je n’avais pas le même âge que mes enfants ont actuellement quand j’ai lu pour la première fois par exemple « Dieu, le Sexe et les Bretelles ». 

Si on peut percevoir Titeuf comme un garnement dont les sottises sont sans conséquences, les gros mots et suggestions sexuelles fusent à chaque strip et ce n’est pas forcement sans conséquence dans la bouche de vos petits diables 😉

C’est un côté que l’adaptation animée a vraiment mis de côté pour le coup ! En peu de mots, ne lui lâcher pas trop le slip à votre enfant quand il lit Titeuf !

Les trouver

Une bande dessinée, ce n’est pas forcément donnée…

Alors pour amortir le coût, il y a quelques endroits à Lyon où les trouver à moindre frais :

– Lors d’un vide grenier où il y a souvent des étales impressionnantes de bouquinistes consacrées à la bd

– Les emprunter gratuitement dans les bibliothèques municipales

– On se rend parfois en famille chez Diogène dans le Vieux-Lyon, un moment où on alliera la balade sympa avec l’achat plaisir !

– Se les prêter entre copains et copines de classe

Les festivals

Dans un espace confiné, les auteurs ne pourront échapper à la dédicace voulue par votre marmaille.

Lyon n’est pas Angoulême mais entre le Lyon BD Festival et la Bulle d’Or de Brignais, la métropole n’est pas dépourvue d’occasions pour emmener le gone et la fenotte tâter de l’auteur IRL et de voir des montagnes de bédés sur les stands.

Cela tombe bien car pour le mois de septembre, le Festival de la Bulle d’Or fait son warm-up avec le mensuel bédé les Rues de Lyon lors d’un café bd  à la médiathèque de Brignais de 10h à 12h et le 3 octobre 2015 à Chaponost. Lors de ces rencontres, on évoquera la BD locale avec débats et dédicaces.

La Bulle d’Or se tiendra quant à elle, les 14 et 15 novembre 2015 !

Plus d’infos.

En trouver au détour d’une page

Bien évidemment, il y a les mensuels de l’enfance où la bande dessinée prend une belle place comme tous les dérivés du Journal de Mickey (Piscou Mag, Mickey Géant Parade), le survivant Spirou Magazine, le regretté Tchô disparu en 2013 etc…

Plus proche de nous, Patatras! dévoile tous les deux mois quelques planches de bédés made in Lyon destinées aux 7-12 ans.

Sans titre

Outre Dr Chips&Reno par la Coulure, les gones retrouveront dans le canard qu’il est à eux, les aventures de Duck Junior et Bébé Cadum ainsi que le Prof’ Tournedos (sympathique clin d’œil à comment appelait la Castafiore, le professeur Tournesol ^^).

Alors chez vous, c’est BD ou pas ?