Le compte à rebours commence Vendredi 1er : Noël sera là dans 24 jours ! Que cela vous pétrifie d’angoisse ou que vous soyez dans les starting blocks, prêts à dégainer les guirlandes dès début Décembre, s’il y a bien une tradition à laquelle on n’échappe pas quand on est parents, c’est bien le calendrier de l’Avent.

Chez LFC l’an dernier, je vous parlais d’un noël plus responsable et cette année, j’ai eu envie de partager notre calendrier, largement inspiré du tuto de Madame Citron. Si vous n’avez pas encore acheté/fait votre calendrier de l’Avent, celui-ci peut être l’occasion d’un chouette moment de bricolage en famille. Il suffit de suivre les consignes données ici et d’imprimer les gabarits joints sur du papier un peu épais.

 

 

 

Pour ma part, j’ai opté pour une solution plus rapide que d’imprimer les chiffres sur du papier coloré et de les évider comme conseillé (parce que je suis une grande paresseuse) : j’ai imprimé une seule série de chiffres sur une feuille cartonnée, que j’ai ensuite reproduit sur du papier à motifs ou coloré. Nous avons ensuite inscrit au feutre doré les numéros de 1 à 24 sur les supports.

 

Une fois les 24 « pochettes » terminées, à vous de choisir où et comment les accrocher. Pour des questions de simplicité, j’ai opté pour un tableau en liège que je recycle chaque année.

J’ai punaisé les 24 pochettes de façon aléatoire dessus en ajoutant un contour au masking tape.

 

Ce calendrier de l’Avent, en plus d’être un élément de décoration, a l’avantage de pouvoir être réutilisé d’année en année, à vous de trouver avec quoi le remplir : petits chocolats, figurines, mots doux ou « bons pour », à vous de jouer !

 

Pour ma part, j’ai choisi de faire réaliser aux Soeurs des bracelets ou colliers à breloques, chaque paquet contenant 2 objets, complétés par des chocolats pour arriver jusqu’au 24 !

 

Cela nous a pris moins de 2 heures pour tout faire, à 6 voire 8 mains. C’est de remplir les pochettes qui peut vous prendre plus de temps, sauf si vous optez pour des friandises toutes prêtes.

Alors, en Avent !