Le vélo en famille, c’est toujours un moment sympa dès que les gones peuvent bien mouliner. J’avais pour cela publié, il y a quelques années :  un top 5 de balades à vélo tranquilles (un des articles les plus consultés de notre modeste site).

Aujourd’hui avant que la rentrée et sa cohorte de soucis du quotidien ne nous rattrapent, je vous propose d’aller prendre l’air au fil de l’eau et de vous laisser bercer par la Saône, le long des chemins de halage. Ceux-ci servirent autrefois à tracter au moyen de la force humaine ou animale, les bateaux.

Une balade de 25 kilomètres aller-retour vous tendra les jambes 🙂

Pour cette balade à vélo, nous ne partirons pas de Lyon (même si cela est possible) mais de Rochetaillée, vous savez le pays du musée Malartre !
Pour s’y rendre soit la voiture (nous avons opté pour mettre les vélos sur le toit) soit le train avec un pitstop à la gare de Couzon (juste en face de notre point de départ).
Le train c’est pratique pour embarquer les vélos (gratuitement) et vous ne mettrez que 9 minutes depuis Gare de Vaise avec un train toutes les heures (celui qui va à Villefranche/Macon). Un aller adulte ne coûte pas plus de trois euros !

Le chemin de halage

Le check-in de cette balade se fera sur la rive gauche de la Saône du côté de Rochetaillée, à l’écluse. Ici se trouve, un joli promontoire qui vous explique le fonctionnement des voies navigables. C’est aussi de-là que débute une piste cyclable qui vous permettra de rejoindre les chemins de halage.
Cette PC, en site propre vous permettra de longer la Saône pour atteindre Neuville sur Saône où une première section du chemin de halage (toute petite) vous attend.


On continuera en passant sous le pont de Neuville, en allant toujours tout droit et en suivant la Saône, vous arriverez après avoir dépassé Neuville dans le dur, le chemin de halage vous tend les bras, dans sa partie certes la moins glamour, vu qu’on est un peu en zone industrielle avec une ancienne voie de chemin de fer. Ici commence, plus ou moins le couloir de la chimie 😉

Bon, je ne l’ai pas dit au départ du billet mais aucun dénivelé ne vous attend. On pourra donc sur cette partie, accélérer le train pour arriver au port de plaisance situé non loin de Genay. Ici, un restaurant paillote permettra une pause agréable, s’il est ouvert.
Suite à ce port, une première partie ombragée, un peu boueuse, s’il a plu les jours précédents, vous permettra de mettre en valeur vos qualités en matière de crosscountry !

Cette étape passée, le chemin de halage se fait moins étroit mais avec un gravier sur le chemin plus lisse. Vous passerez sous le pont de l’A46, alors, la Saône et ses rives vous aveugleront par leur magnificence. A ce niveau-là de la balade, la ville est bien loin derrière vous et vous êtes au plus proche de la Saône.

Le côté bucolique est augmenté par toutes les petites chaumières qui peuplent le tracé, on y croise maisons, bungalows et même campings dans les bois. Elles ne sont pas inhabitées, la vie coule aussi entre les murs et sur les terrains de ces lônes. C’est vraiment le côté le plus sympa de la balade !

Car une fois passée les maisons sur votre droite, le crosscountry reprend ses droits, c’est quelque peu caillouteux mais cela passe sans soucis si on choisit bien sa trajectoire, les enfants rouleront certainement avec envie et plaisir dans les différentes flaques d’eaux qui jalonnent cette partie-là.

Trévoux n’est plus qu’à quelques centaines de mètres. Le jour où nous avons fait cette balade, quelques enfants se défiaient par quelques concours de sauts dans la Saône. Il était temps pour nous de faire demi-tour. Sachez cependant que la balade sur les chemins de halage peut se poursuivre jusqu’à Jassans qui fait face à Villefranche, ajoutez bien 10 kilomètres au périple.

Pour le chemin du retour, nous vous conseillons de vous arrêter à l’aire de pique-nique qui fait face à l’Ile Beyne (cousine saônoise de l’île Barbe). Quand vous arriverez de nouveau au point de départ de Rochetaillée, vous aurez le loisir soit de reprendre le train, la voiture ou de continuer à vélo vers Lyon (la piste cyclable dans cette direction y est maintenue de façon très aléatoire).

En résumé

On a ❤

Filer à vélo avec comme toile de fond, la Saône
Les multiples haltes possibles tout au long du parcours
La possibilité de visiter la ville médiévale de Trévoux
La possibilité encore de prolonger la balade jusqu’en Calade
Les « maisons-guinguettes »
La fréquentation
Une balade qui peut se faire également en mode pédestre

☁ On a moins aimé :

Les jetskis circulant sur la Saône à des vitesses folles qui doivent quelque peu bouleverser l’écosystème et sont une tache en fond sonore
Pas de jeux pour enfants tout au long du parcours
Le chemin doit être impraticable après une grosse pluie
La sortie de Neuville en pleine zone d’activités n’est pas des plus agréables visuellement
Avec des moins de 8 ans, le chemin de halage peut être facteur de chute à vélo (évitez si votre enfant a encore des roulettes)
Pas de piste cyclable intégrale entre Lyon côté Saône et notre point de départ

Pratique

adresse Chemin de Halage (69-01)
10464 Parking de l’écluse Couzon-Rochetaillée.
tcl Gare de Couzon ou bus TCL lignes 40-43-70-77 (vélos interdits à bord)
Une balade à programmer sur la journée
site internet Plus d’info