Demain « c’est le Halloween et on veut des bonbons », mais d’abord, si tant est qu’on soit adepte de cette fête venue tout droit d’Irlande, le principe est quand même de déguiser nos chères petits bonbons pour les envoyer directement sonner chez les voisins.
La coutume veut qu’on ne sonne que chez les gens ayant mis une citrouille devant leur porte, mais comme en France on n’est pas encore hyper au point, ils sonneront chez tout le monde, de toute façon, qui n’a pas de bonbecs planqués au fond du placard (après, vu la tendance, ça peut être des bonbons au stévia hein, on n’est plus sûr de rien).

Voilà un petit top de ce qu’il est possible de faire en terme de costume d’Halloween, et autant il y a des trucs canons autant, pour certains, faut oser, au risque de se prendre quelques scuds de quelques bigots au passage, mais c’est drôle.
En bonus, trois ou quatre idées pour demain parce que, comme moi, vous aviez complètement oublier et que la crèche faisait un truc spécial toute la journée tout ça tout ça.

Des déguisements Halloween pour les bébés minus

Parce qu’au fond, ils s’en souviendront pas, donc ça devrait pas trop trop les traumatiser

Des déguisements pour les plus grands

Avec éventuellement un abonnement chez un pédopsychiatre, à vous de voir.

Des déguisements familiaux

Là, j’ai rien à dire, je m’incline, gros respect.

 

Et pour les trop détendus du genou qui avait zappé, quelques idées à faire à la va-vite :

– Le fantôme : simple, efficace: un drap, deux trou et en avant bouuuuuh !

– La momie : re-simple et re-efficace : un rouleau de papier WC… déroulé…. et vous avez compris le principe !

– La chauve souris : plus compliqué mais faisable : on habille l’héritier en noir, on lui badigeonne le bout du nez en noir et on lui fixe une moitié de votre vieux parapluie déglingué entre la ceinture et le poignet, de chaque côté. A côté, Batman est un pigeon !

 

Et attention aux caries bande de gluco-drogués !