12729183_1652277518358217_5898717867763798048_n

Il y a peu, j’ai vu débarquer dans ma boite mail, un petit mail du sieur Antoine Allegre, journaliste connu sur la place de Lyon, qui annonçait la naissance d’un nouveau petit dans « la blogosphère parentale ».

Intrigué, je me suis permis d’aller poser quelques questions au papa de ce nouveau site web : Monsieur Simon.

image

Salut Antoine, peux-tu te présenter ?

Tout d’abord bonjour.

Je m’appelle Antoine (mais ça, tu le sais déjà), j’ai bientôt 36 ans.

J’ai deux beaux enfants.

Je suis journaliste, j’entre d’ailleurs dans ma quatorzième saison – ça ne me rajeunit pas ces histoires.

Pourquoi ce titre Monsieur Simon ?

Simon, ça fait prénom de bon petit bonhomme. Tous les Simon que je connais sont des types vraiment cools (faites le test chez vous).

Et puis Monsieur, parce que Monsieur Simon : on prend son fun au sérieux.

C’est quoi la baseline de Monsieur Simon que tu présentes comme une boite à outils pour parents connectés et concernés ?

Je ne suis pas vraiment arrêté sur la baseline du bazar.

« Nous, nos gosses, nos kiffs », « On ne partage pas que l’ADN »,

« Tu passeras ton BAC plus tard. Mais d’abord finis ta soupe ».

Comment t’es venu l’idée de lancer un nouveau site Family friendly ?

Parce que je ne veux pas croire au principe d’enfant roi.

Je suis plus partisan de la famille reine. La question n’étant pas « qu’est-ce que je vais faire faire à mon gosse » mais plutôt « qu’est-ce qu’on va faire ensemble ».

J’ai vu trop de proches se mettre totalement entre parenthèse à la naissance de leurs enfants.

Ce site c’est pour les VENGER… euh non. C’est pour leur prouver qu’on peut s’épanouir tous ensemble.

Monsieur Simon, c’est un blog (j’ai vu que ça tournait sous wordpress), un portail, un site ou un pure player ?

Attention réponse tarte à la crème.

C’est un peu tout ça. C’est vrai que la technologie est celle d’un blog.

Mais quelle différence avec un vrai site ? Si l’info est bonne, aucune.

Après, c’est vrai que le côté pure player est assumée dans la mesure où Monsieur Simon est une marque média, un univers que je construis tous les jours avec les pratiques que j’ai appris du journalisme (on ne se refait pas).

J’essaye d’être un trait d’union entre toutes ces pratiques.

Quels sont les premiers thèmes abordés chez Monsieur Simon ?

J’y parle notamment de jeu vidéo, de food, de sorties culturelles, de recettes où sont cachés des légumes, de gadgets, de jouets, de livres.

« De tout ce qui nous fait kiffer, parents et enfants. »

Cela sera quoi le rythme de publication si y en a un de prévu ?

J’aimerai bien m’astreindre à deux publications/jour mais comme je développe un volet événementiel au bazar… mes journées vont être bien remplies.

Après, les règles viendront d’elle même : Monsieur Simon est encore jeune.

Aura-t-on, le droit chez Monsieur Simon à du LOLCAT et à des gifs animés ?

Monsieur Simon ne se moquera jamais des chats.

Il respecte beaucoup trop les félins.

T’as/t’auras une thématique de prédilection, toi ?

Non, je suis plutôt à l’aise avec toutes les thématiques que je développe. Encore heureux. T’imagine ?

C’est comme si je faisais des testing grosses cylindrées sur circuit alors que n’ai pas le permis de conduire (véridique, jugez-moi. Mais dans le respect, merci).

T’es tout seul dans l’aventure ou y a-t-il des corédacteurs et si oui de quels horizons viennent-ils ?

Je suis seul maître à bord mais j’ai reçu de l’aide de mes anges gardien pour le côté technique.

Je pense notamment à Kévin Legrand qui a conçu cet Internet, avec un talent monstre. Aux conseils avisés de Coline Jouan et de Sylvain de Campou (pour le référencement).

Pour ce qui est de corédacteurs, l’extraordinaire François Mailhes m’aide (ndlr : journaliste à Tribune de Lyon).

Tu es basé à Lyon, Monsieur Simon a t-il une visée uniquement locale ou à l’image de Minus et Cortex, le but de Simon, c’est de conquérir le monde ?

Mon terreau nourricier est Lyon. Mais évidemment que je veux parler aux parents français, que mes thématiques les touchent. Conquérir le monde, peut-être pas.

« Conquérir leur cœur, oui. »

Monsieur Simon va proposer des événements IRL, déjà 1 d’annoncé à Lyon pendant les Nuits Sonores et à terme 1 par mois, ça doit te demander de la prospection de partenaires et surtout du temps, comment fais-tu ? 

Pour l’instant, pas de prospection.

Seulement des gens qui se disent emballer par le projet et qui me proposent d’eux-même de collaborer. C’est super touchant et hyper rassurant pour la suite des aventures.

Avec Monsieur Simon le but c’est juste pour le fun de partager et de publier et/ou de pouvoir en tirer un bénéfice quelquonque (genre pécunier) dans l’avenir ?

Partager ce fun et réussir à gagner ma vie avec, c’est un peu ça la recette du bonheur.

Et sinon niveau technique/graphique, on voit que Monsieur Simon a sa propre signature avec le logo. Le site sera-t-il aussi épuré que laisse penser le logo ? On peut penser à des évolutions genre application ou d’autres choses ?

Aussi épuré effectivement. Monsieur Simon est vraiment un bac à sable. Il va pouvoir évoluer dans les années à venir. A ma guise.

Pourquoi pas changer de nom d’ici quelques temps ? Je ne me refuse rien.

Quelque chose à ajouter ?

« C’est pas moi monsieur l’agent. »

Merci à Antoine de ses réponses. 

Pour en savoir plus y a bien évidemment le site mais aussi instagram, twitter et facebook.

Bonne route Monsieur Simon !