C’était un chouette weekend où pon se caillait bien les miches mais où le ciel ne menaçait pas de nous exploser sur le bonnet, alors on a cherché où on pouvait aller se balader près de Lyon en famille sans ramener 17 kg de gadoue sous les pompes ni trop souffrir des kilomètres, rapport que mon état avancé de baleineau en souffrance m’oblige à clairement lever le pied concernant mes escapades.

« Tu peux aller à Oingt, c’est cool » m’a soufflé Clémentine qui est experte en ballade autour de Lyon chez Lyon Citycrunch.

Nous voilà donc parti.

Oingt, c’est pas loin (hin hin hin) de Lyon.
Bon, sauf quand ton GPS te fait plutôt arrêter au Bois d’Oingt, mais ça reste un petit crochet peu chronophage.
Il faut dire que la commune a fusionné avec le Bois d’OIngt ET Saint Laurent d’Oingt pour devenir le Val d’Oingt et que bon, c’est tout à côté mais c’est quand même pas la même chose.

Bref, on a laissé la voiture juste avant l’entrée du village et nous sommes partis à pieds.

Le village médiéval est classé parmi les Plus Beaux Villages de France et on a vite compris pourquoi. C’est typiquement charmant et même si, bon, pour des enfants, ce ne sera sûrement rien de plus que des ruelles à arpentées, on y trouve des trésors en ouvrant bien les yeux. Noms de rues, clins d’oeils dans les impasses, décos improvisées par les artistes à travers les fenêtres. Une atmosphère toute particulière se dégage de cette petite escapade, mais nous avons, du coup, voulu savoir d’où venaient ces fameuses pierres dorées qui font de la région un petit joyau coloré de soleil (je suis poète).

 

Il n’était pas encore trop tard, nous avons donc vite repris la voiture (après un chocolat chaud au village, parce qu’on n’est pas des sauvages, et qu’on avait quand même froid, en vrai) en direction des carrières de Glay à 10minutes de là.

Et là, GROSSE découverte : c’est carrément the place to be pour faire des pique niques (l’été, j’entends, hein, on n’est pas masochistes non plus).
Bon, là, on était seuls au monde, j’imagine que ce n’est pas le cas pendant les beaux jours, mais malgré tout, entre le lieu, l’histoire des carrières et la vue de dingue, il y a un ENORME potentiel pour respirer un peu d’ailleurs à même pas une demi heure de Lyon.
Des tailleurs de pierres viennent parfois sur les lieux pour des démonstrations ou des ateliers également.
On survalide cette petite sortie, qui, j’avoue, ne m’avait pas interpellée au premier abord. Je me suis BIEN trompée !

Plus d’infos :
Les Carrières de Glay
Le Village d’Oingt