odyssees-sonores3

Les Odyssées Sonores, c’est mon petit coup de cœur made in Lyon de cette fin d’année, qui va très certainement se retrouver ce Noël sous le sapin.

Quand j’étais petite, je n’avais pas la télé.

Je prenais cette absence de connexion vers le reste du monde pour une affreuse punition, que mes parents essayaient de compenser comme ils pouvaient, en m’offrant régulièrement… des livres (heureuse enfant) ET des livrets d’histoires contées, composés de quelques pages illustrées et d’un support sonore à glisser dans mon radio cassette.

Vous voyez ? 

Ces albums qui racontent une belle histoire (généralement, mignonne comme tout) et qui nous indiquaient par le son d’une petite clochette qu’il fallait tourner la page (Tiens, ça me fait penser que j’aimerais bien remettre la main sur mon vinyle des Aristochats).

Nostalgique de ces histoires contées, j’ai retrouvé, adulte, le même plaisir d’écoute avec les odyssées sonores.

odyssees-sonores

Chacune des Odyssées raconte le voyage d’un personnage tiré d’un conte d’Andersen.

J’en profite d’ailleurs pour faire un petit aparté : ce n’est pas Disney qui a écrit la Petite Sirène, ni la Reine des Neiges d’ailleurs.

Et non non non !

Bref…

Le récit du narrateur est ponctué par les jeux des comédiens, d’une musique originale composée spécialement pour chaque Odyssée et de nombreux bruitages d’ambiance, apportant beaucoup de réalisme à la scène (bruit des vagues, portes qui claquent, frôlement de manteaux…).

Pour résumer, on a l’impression d’écouter un dessin animé les yeux fermés.

L’immersion est totale et laisse toute la place à notre propre imagination pour inventer l’univers visuel.

Grande fan des Odyssées, j’ai rencontré Pierre-François Renouf, le créateur (réalisateur, bruiteur, monteur, compositeur, sound designer) de cette série pour qu’il m’explique sa démarche.

Le récit

Chaque histoire est le récit d’un voyage où les personnages évoluent géographiquement. On les accompagne à travers leur périple (que l’on peut suivre également sur la petite carte illustrée) qui n’est d’ailleurs pas de tout repos. Choisir les contes d’Andersen peut sembler risqué quand on s’adresse à un public jeunesse. Généralement, ce ne sont pas des histoires qui finissent par « et ils vécurent heureux et blablabla»… Parfois, c’est triste, parfois elles font même un peu peur.

Les comédiens

Le choix des voix est une des étapes les plus importantes du projet. C’est la caractéristique d’une voix qui donnera toute l’âme et l’intensité à un personnage. Il doit créer la surprise et captiver la totale attention de l’auditeur, et ce pendant 45 minutes. Pour ça, Pierre-François va piocher dans son réseau de comédiens lyonnais issus pour la plupart de la série Kaamelott et de l’acting studio. Ils apportent cette « Lyonnaise touch«  très café-théâtre, dont personnellement je raffole.

Carte-odyssees-sonores

C’est Emilie Michaud qui a réalisé les illustrations et la petite carte ingénieuse à l’intérieur de la pochette. Et c’est franchement une réussite !

Les infos

Vous trouverez les Odyssées Sonores dans les points de vente habituels, au rayon disque jeunesse, ou par ici, aux Editions Eveil et Découvertes !

1 coffret, 4 histoires, une jolie carte illustrée, 3 heures d’écoute = 16,90€.

Vous allez adorer !

https://www.facebook.com/odysseessonores