Cher Père Noël,

Cette année, je pense avoir été une maman (presque) sage :

– J’ai concédé quelques livres et deux mini paniers de jouets dans le salon parce qu’on a beau être une famille, zut, c’est quand même mon salon et pas une annexe de la Grande Récré (dont il faut que je vous parle d’ailleurs #voleur)

– Quand Petite Soeur a ruiné 2 pinceaux à maquillage et une parure (le tout MAC, je précise) en essayant de faire comme maman, je ne l’ai même pas reniée sur plusieurs générations, alors que mince, mes pinceaux MAC quand même bordel !

– J’ai impatiemment répété plusieurs fois par jour, (quasiment) sans m’énerver, qu’il ne fallait pas manger ses crottes de nez et éteindre la lumière derrière soi (la base, quoi)

– Je n’ai oublié qu’une fois le goûter sur les 288 préparés durant les semaines d’école (36, j’ai vérifié)

– J’ai attendu que le petit bonhomme soit vert pour traverser, même quand il n’y avait aucune voiture à l’horizon et que je passais pour une grosse attardée aux yeux des piétons normaux, qui eux s’en fichent bien de montrer l’exemple.

– Je suis restée stoïque quand j’ai découvert en allant la border, que l’une d’elle (devinez laquelle) s’était dessiné sur tout le corps (et la figure) des arabesques au feutre indélébile et que nous avons dû la débarbouiller à minuit passé car elle ne pouvait décemment pas aller à l’école comme ça (à la réflexion, j’aurai peut-être dû …)

– J’ai dû manger 5 fruits et légumes par jour, tous les jours (en tout cas quand j’étais avec elles), toujours pour montrer l’exemple et attendre qu’elles soient couchées pour m’empiffrer de chocolats parce qu’on ne doit pas grignoter entre les repas (gnagnagna).

– Je me suis tuée à la tâche (ouais, rien que ça) en confectionnant des gâteaux à la pelle et en acceptant d’en racheter, des parts de mon propre gâteau (oui, c’est absurde) aux différentes kermesses et autres manifestations pleine d’enfants criards

– Je me suis ennuyée, sans trop me plaindre, dans des squares où les balançoires étaient trop étroites pour moi

– Et bien d’autres innombrables sacrifices dont je ne me souviens plus …

Donc, cher Père Noël, si tu pouvais pour me récompenser, éviter d’amener à mes enfants, les cadeaux suivants, ce serait … reposant :

– Une poupée Dora qui parle (ou tout autre jouet qui parle d’ailleurs) : les Sœurs babillent suffisamment en continu pour ne pas en rajouter au fond sonore ambiant, et j’aimerais, rien qu’un peu, m’entendre penser, des fois.

– Une parure de lit Winx (ou tout autre produit dérivé de séries débiles où les héroïnes anorexiques ont autant de conversation qu’un Zouzou Pet) : Grande Sœur a refusé de dormir avec une autre taie d’oreiller pendant plusieurs mois. Je ne sais pas si c’est suite à cela qu’elle a eu des poux mais bon bref : oublies.

– Un Zouzou Pet (ou tout autre jouet qui non seulement fait du bruit mais se déplace aussi) : non seulement c’est horriblement laid mais c’est le plus bête et inutile de tous les jouets que je connaisse et surtout, comment on enlève les piles de ce machin ???

– Deux (oui deux) DVD de Barbie (dont une comédie musicale : oui, ça existe) : après avoir accouché sans péridurale, je peux vous dire que la douleur, la vraie, c’est d’écouter (je ne parle même pas de voir) le DVD Barbie fait sa comédie musicale. J’ai mal rien que de l’écrire.

Et vous, vous avez d’autres cadeaux pourris à rajouter sur la liste avant que je n’envoie la lettre ?