mamanbiere

Avant de devenir parent, je me posais beaucoup de question sur ce qu’allait être ma vie sociale la jour où le truc qui n’était encore qu’une rondeur sur le ventre de ma chérie allait débarquer avec fracas dans nos vies.

J’avais vu beaucoup de mes amis accueillir dans la joie un petit rejeton avant de disparaitre totalement des radars à soirées, apéros et autres festivités.

J’avais fini par penser qu’une fois parent, on entrait dans une sorte de secte secrète à 2 membres uniques (la maman et le papa) dont les rites et les pratiques (consistant principalement à donner des biberons, changer des couches et faire des gouzigouzis niais) accaparaient tout votre temps.

Et puis je suis passé de l’autre coté. J’ai vu ce qu’il se passait et j’ai su. Et maintenant je peux vous dire ce qu’il se passe vraiment avec les sorties quand on devient parent.

On sort toujours mais plus tôt

Un enfant se lève tôt. Genre à 7h du matin. Oui même le week-end. En plus ça fait du bruit. Alors forcément, en soirée, chaque minute qui passe, c’est une minute de sommeil en moins. Et vu que le sommeil est la chose qui se fait le plus rare quand on est parent, on se met à regarder l’heure avant de reprendre un mojito. Telle une Cendrillon fatiguée le parent qui sort essaye souvent de rentrer avant minuit.

On sort toujours mais on boit moins

Qui a-t-il de pire qu’un lendemain de cuite ? Réponse : un lendemain de cuite avec des enfants. J’ai testé une fois, inconscient que j’étais, on ne m’y a jamais repris. Pour éviter d’entendre un « Maman/Papa, tu sens la bière » devant debout les Zouzous, mieux vaut gérer sa consommation en soirée.

On sort toujours mais on s’en remet plus vite

Alors oui, on en chie grave, au début, avec les nuits courtes, mais après on devient vite un super héros du sommeil. Etre parent c’est pouvoir tenir le coup en n’ayant dormi que 4h par nuit. Et ça les p’tits jeunes de 20 ans, ils ne savent pas faire.

On sort toujours mais on dépense moins

Je ne vous apprend rien : un enfant c’est la ruine. Quand vous aurez payé les couches, la crèches, l’école, la nounou, les nouvelles chaussures ou la dernière Nintendo DS, les mojitos à 12€ vous paraîtront horriblement chers. Devenir parents c’est aussi mettre en place ce truc qu’on s’était pourtant promis de ne jamais envisager parce que c’était un truc de vieux : tenir un budget familial. Budget qu’il faut respecter, bien sûr, sous peine de devoir annoncer à vos mômes qu’ils ne partiront pas en vacances car l’argent pour la location à Palavas est parti en brunchs et en burgers.

On sort toujours mais pas en couple

Quand on a pas d’enfant, sortir le soir, en couple, pour boire une bière, ça coute 6€ à tout casser. Quand on a des enfants ça coute 36€. Et oui, il faudra penser au 30€ pour la baby-sitter. Alors souvent c’est plus simple et moins cher de sortir sans l’autre… Quitte à tirer au sort pour savoir qui aura échap Bien sur celui qui sort aura pris soin de négocier de ne pas avoir à gérer le réveil des enfants.

On sort toujours mais ont fait moins d’effort

Avant d’être parents, on est de toutes les soirées et un rien est prétexte à l’apéro. Quand on a des marmots on fait moins d’effort. L’anniversaire de Julie que vous n’appréciez pas plus que ça ? Bof, bof… Le concert de ce groupe que tout le monde trouve génial ? Vous écouterez le live sur votre ordi. Bref, vous allez vous rendre compte que les soirées à la maison c’est tout aussi bien et vous ne sortirez que pour les soirées qui vous emballent vraiment.

On sort toujours mais ont fait davantage d’effort

Oui, c’est en contradiction avec le point précédent. Mais sortir vous demandera l’effort de laisser vos enfants le temps d’une soirée. Il vous faudra même faire un GROS effort la toute première fois où vous laisserait la prunelle de vos yeux à la merci de sa mamie/d’un ami/d’une baby-sitter. Mon conseil : ne tardez pas trop à re-sortir après l’arrivée du bébé, plus on repousse cette première séparation, plus c’est dur. N’attendez surtout pas que votre gamin soit en mesure de hurler « Noooooooonn, ne me laisse pas ! ».

On sort toujours mais on s’organise

Enfin, sortir quand on a des enfants demande de s’organiser un minimum. En raison de la quasi-totalité des points mentionnés si dessus, vous ne pourrez rien improviser. Avec ma chérie on se fait carrément des points planning tous les dimanches soirs pour savoir qui est là chaque soir de la semaine qui vient.

Voilà, vous en savez plus sur les sorties quand on est parents.

Bien sûr, certains, en devenant parents, préféreront créer un petit cocon où tout le monde est à la maison et y reste passé 18h30. Mais si comme moi vous aimez beaucoup sortir, vous pourrez toujours continuer à le faire, vous le ferez juste différemment.