Samedi, la plus petite de la famille, presque-7-ans-mais-pas-encore, était invitée à un anniversaire, qui s’est transformé en soirée pyjama et qui, donc, nous a projeté directement dans une soirée « entre grands » tout à coup, sans prévenir.
A savoir, 2 adultes et 2 enfants de 11 ans.

De mémoire ça ne nous est pas arrivé souvent, du coup, on s’est retrouvé un peu bête le temps de réaliser qu’il FALLAIT qu’on fasse un truc qu’on ne pouvait pas forcément faire avec la petite.

« BOWLING » fût crié par les pré-pubères.

Bowling fût donc voté.

Direction le bowling du 8ème, donc, rue Marius Berliet. LE bowling qu’on connaît tous en tant que lyonnais de base.
On était guillerets comme la famille Lebowski en arrivant à 19h.

Déjà, bon point, les gens n’arrivent que vers 20h.

A 19h, on n’a pas eu besoin d’attendre 10 ans à la caisse.

ET c’est pas rien, parce que niveau efficacité en caisse, c’est quand même pas tout à fait ça dans ce bowling.

Une piste et nos 4 noms bien ridicules affichés sur grand écran plus tard (Tuture & Berthe au bowling), il nous fallait bien une pinte chacun et deux Oasis pour compenser le port de chaussures inconfortables, moches et certainement portée par tout Lyon au moins une fois.

bowling-shoes-699430_960_720

Les chaussures de bowling, c’est un peu comme cette nana du lycée qui se vantait d’avoir eu tous les mecs du bahut dans son lit.
C’est sale, ça pue un peu et on préfère pas trop la présenter à nos parents… Mais t’es obligé de la supporter toute l’année quand même.

En grands seigneurs (et pourtant, on avait la dalle), on a fait deux parties. Et comme j’avais très largement écrasé tout le monde la première et que les enfants nous avaient mis une magnifique tôle la deuxième, mon mec et sa fierté ont voté pour une 3ème.

Les enfants ont crié de joie. Mon estomac a crié famine. Mais c’était pas grave, on avait envie de leur faire plaisir, allez, soyons dingues, soyons beaufs, continuons à rigoler en famille.

Oui, on rigolait, même quand ces flutains de rails sur les côtés ne se levaient pas.
Parce que ouais, à 11 ans, tu demandes encore à leur mettre des rails. Vraiment, à part si tu as engendré le fils de Jason Belmonte (j’ai cherché sur Wikipedia hein, allez pas croire que je m’y connais !), ça vaut le coup, sans quoi les mêmes enfants font tomber les quilles une par une dans la rigole et  t’as l’impression qu’ils vont finir par te la foutre dans la tronche, de rage, cette boule trop lourde pour leurs petits doigts maigres d’enfants malnutris au Nutella bio.

The Big Lebowski

Et puis c’était fini.
Les enfants nous avaient remis une mine et cette fois, on voulait tous bien partir, malgré le coup de bambou de se faire allumer par des gamins de 1m30.

Joie d’enlever nos vilaines chaussures.
Misère d’attendre en chaussettes pendant plus de 15 minutes, le temps que quelqu’un se décide à nous encaisser et à ouvrir le tiroir magique où ils planquent nos vraies jolies chaussures.

84 euros.
Sans compter les pintes. Ni les oasis.

Y’a pas de tarif enfant. Je peux te dire que du coup, tu regrettes encore moins les rails.

100 balles pour passer 2h à puer des pieds et à te bousiller les doigts…

Sans blague.

C’est chouette, c’est beauf, c’est drôle, on a passé un bon moment, mais faut un peu arrêter de déconner avec les tarifs les mecs.
Genre le bowling ça devient hype ou j’ai raté quoi depuis mon adolescence ?

Bref.

On a testé le bowling du 8ème en famille.

bowling-1616491_960_720

Même les boules sont perplexes.

En pratique :

adresse Bowling du 8ème (dans le 69008 donc)

10464 On peut se garer devant

tcl Tram T2 (arrêt Villon)

horaires Tous les jours à partir de 14h00

prix Cela dépend de l’horaire… comptez 5€40 minimum par joueur

site internet Plus d’infos.