J’adore emmener mes greffons au musée ou dans des expos, mais j’avoue que je privilégie toujours les événements où… ils pourront TOUCHER.

C’est vrai quoi.
Déjà que quand on est grand, on aimerait bien pouvoir tripoter certaines œuvres, par curiosité, envie ou parce qu’elles appellent simplement à ce qu’on les touche… Alors quand on est enfant, c’est souvent super frustrant de devoir se caner des kilomètres explicatifs concernant des trucs qu’on comprendrait bien mieux en les touchant.

Sur ce constat, de plus en plus de musées et d’expo permettent aux enfants (et aux adultes), de pouvoir manipuler certaines pièces afin de mieux les comprendre et les appréhender.

C’est le cas pour l’expo Da Vinci qui a pris place à la Sucrière jusqu’au 13 janvier prochain.

Ici, près de 200 objets, tous inventés et répertoriés dans les petits carnets de ce grand génie, ont été reconstitués à partir de ces codex.

Les plans,dessins, formules, croquis et observations ont pris vie grâce à Jean-Christophe Hubert, commissaire de l’exposition, et son équipe, pendant 4 ans de travail de construction.

Deux cents objets tout aussi ingénieux les uns que les autres ont été reconstitués à partir des codex, petits carnets que l’inventeur gardait en permanence dans ses poches et sur lesquels il dessinait des plans ou annotait des observations ou écrivait des formules mathématiques.

L’histoire et le mythe de Da Vinci ont fait de lui l’un des plus grand génie créatif de notre ère, son imagination avait créé beaucoup plus de 500 ans avant tout le monde… pourtant, aussi visionnaire qu’il ait pu l’être, rien ne fût inventé à son époque, les codex furent perdus et oubliés à sa mort et rien ne vit le jour… jusqu’à ce qu’une multitude d’inventeurs aient enfin une illumination.

Une expo fascinante pour un homme qui l’est au moins tout autant. A voir en famille absolument avant son décollage pour Barcelone, Hong Kong, Singapour…

 

NDLR :
Suite à plusieurs retours très différents du « rapport » qu’on avait pu m’en faire en premier lieu.

UNE SEULE salle n’est accessible pour que les enfants puissent toucher (avec 4 oeuvres dedans seulement… Donc à pat si vous laissez vos gones toucher à la totalité de l’expo malgre les panneaux d’interdiction… bah voià)
… Et surtout.. il n’y a pas de « filtre » horaire pour les visites. Dimanche dernier, donc, les visiteurs, enfants compris, ce sont retrouvés à parcourir l’expo à la queue leu leu, et c’était TRÈS relou visiblement…

Si vous avez des retours (positifs ou négatifs) à faire, n’hésitez pas à le faire en commentaire, car visiblement, tout le monde n’a pas connu la même expérience.
A ce prix là, mieux vaut avoir toutes les informations en main avant de projeter cette sortie du coup !

 

Du mardi au dimanche, jusqu’au 13 janvier 2019 (fermé le 25/12)
Les entrées dans l’expo sont acceptées jusqu’à 16h30.
La Sucrière, 49-50 Quai Rambaud, 69002 Lyon.
De 8€ à 13€ l’entrée. Billet famille à 35€ (2adultes-2enfants)